" Hybrides "

En génétique, l' hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement interspécifique) ou genres (croisement intergénérique) différents. L'hybride présente un mélange des caractéristiques génétiques des deux parents. Lors de croisements interspécifiques, le terme métis est aussi utilisé.
En voir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hybride


hybride 1 hybride 2 hybride 3 hybride 4

Hybrides
La chirurgie reconstructrice à la base.
L'effet « Lady Gaga »: je peux m'améliorer et embellir, montrer ce que je veux, me cacher.
Le roman des familles, l'historique de la filiation, les origines.
Le temps qui passe, et à rebours.
Inventer un visage.

Dimension psychologique du changement d'aspect.
Comment on se voit.
Ce que l'on croit être.
Ce que l'on croit qu'on est capable de faire.
Comment on croit que les autres nous voient.
La promotion d'un idéal de beauté inatteignable.
Le regard de l'autre est un reflet.
La constitution de l'image de soi est une activité fondamentale du cerveau humain.

L'expérimentation du portrait hybride en cours vise à aborder l'hybridation sous différents aspects: rajeunissement, vieillissement, mixité raciale, filiation.
Elle n'aborde pas la dysmorphophobie, le concept du corps écran où l'aspect physique est décrit et vécu comme une difformité.
Elle envisage le besoin très moderne d'idéal esthétique dans un monde ou la communication prime, ou le désir de la correction, de l'affinement, du changement est fondamental.

Il est question de réaliser des photographies ou des photomontages où le portrait personnel s'efface, est mis en scène parfois en mêlant ou changeant de sexe, d'âge, de couleur de peau. Le portrait final a sa vie propre. Sa re-composition ne livre rien de plus que sa propre réalité, l’image de plusieurs images. Il est objet plastique.

Le travail acquiert de l’autonomie avec ces portraits "mixés" de personnes anonymes, dénués d’expression particulière. " Ces portraits suggèrent alors que l’image photographique est incapable de représenter la vie intérieure d’un sujet, que la technique est toujours une manipulation ", qu'elle ouvre des possibles interprêtations.

Liens: L'image de soi, d'Eric Brasseur: http://www.4p8.com/eric.brasseur/imso.html
Philosophie - La prison de l'image: http://www.ledevoir.com/non-classe/125118/philosophie-la-prison-de-l-image
Le portrait, Bibliothèque Nationale de France: http://classes.bnf.fr/portrait/